D'emblée te parler de raison. Avoue que ça te fissure le postérieur.

Le temps est venu, je pense, pour autre chose.

Par exemple, d'éviter les gros mots. Les vannes à deux balles. Les râleries. Les grandes phrases pseudo philosophiques.

Non, je déconne.

Juste une grosse envie que j'ai de tourner la page Canalblog, d'arriver ailleurs, de voir si je m'y plais, de m'y poser si ça me va.

La raison a ses raisons que. Les cinquante ans approchant à grands pas, aussi.

Ma vie a été faite de virages, de tournants. La plus courte façon d'aller à un point à un autre est la ligne droite. Oui mais qu'est ce qu'on s'emmerde en allant tout droit.

virages

 

Enfin, c'est mon avis. Et je le partage de manière très intime avec moi-même.

Ca c'était avant : www.lameredefamille.canalblog.com

Là, ça y est. Les enfants ont poussé. L'un a quitté le nid et vole de ses propres ailes, l'autre est en pleine période adolerabletchiante.

Je vis seule, avec mon ado-rable.

Je suis donc une famille monoparentale. C'est bien joli dit comme ça, mais ça ne beurre pas les épinards de chez Aldi avec du beurre de chez Lidl pour la cause.

Mais je ne vois plus la vie comme un combat permanent.

Je me suis résignée : je ne serai jamais riche, je ne vivrai jamais dans l'opulence, je n'aurai jamais de chauffeur avec casquette, jamais je ne roulerai dans une voiture propre et rangée, jamais je ne serai la parfaite ménagère, la parfaite cuisinière, et toujours je continuerai à entasser mon linge jusqu'à n'avoir plus rien à me mettre, avant de le repasser. (je n'ai plus les moyens d'aller acheter de nouvelles fringues parce que ma garde robe est vide et écrit en lettres cintrées (que je suis drôle) sur les murs "L'amère m'a tuer" (avec en filigrane, mais tu l'auras compris car tu es subtil "à ne pas repasser pendant six mois")

Bref, me voici devant Toikimeliras peut-être.

Intègre. Vraie. Sincère. Sans faux semblants.

Hum, Coupez !, (on dirait une politicienne en campagne). Pas crédible.

Me voici devant toi.

Oui, ça c'est bien. Concis. Bref.

Bref,

je te souhaite la bienvenue dans mon monde de "monoparentale quinqua", mais pas que.

Parce que j'ai aussi des passions, des sautes d'humeurs, des révoltes, des anecdotes et beaucoup beaucoup beaucoup de parenthèses dans mon clavier.

Et je me la joue star, en dédiant ce nouveau blog à Toikimelis, peut être, de là haut.